Ajouter au panier
Promo !

Boozy Cherry – Paris Corner

Le prix initial était : 34.90€.Le prix actuel est : 17.99€.

-48%

Générique de Lost Cherry Tom Ford

Pyramide Olfactive

Notes de tête : Cerise Aigre, Amande Amère

Notes de coeur : Cerise Aigre, Prune, Rose Turque, Jasmin Sambac

Notes de fond : Fève Tonka, Vanille, Baume du Pérou, Cannelle, Benjoin, Bois de Santal, Clous de Girofle, Cèdre, Patchouli, Vétiver

Contenance : 100ml

Genre : mixte

Eau de parfum

Fabrication UAE

En stock

Boozy Cherry- Paris Corner
Boozy Cherry - Paris Corner 34.90 Le prix initial était : 34.90€.17.99Le prix actuel est : 17.99€.
Paiement 100% sécurisé

Livraison offerte dès 29€ d’achat avec Mondial Relay et 59€ avec Colissimo

  • Commande expédiée en 24h/48H après confirmation de votre commande
  • Service client à votre écoute

Boozy Cherry, une évasion olfactive sous les cerisiers 

Depuis plusieurs années, la maison Paris Corner a pris l’habitude d’élaborer des parfums emplis de splendeur, et des fragrances qui sont des tourbillons de senteurs !

Loin d’être éphémères, ces fragrances sont souvent intemporelles, et leur tenue dure encore et encore…

Aujourd’hui, Paris Corner nous emmène au pied d’une cascade fruitée, dominée par la cerise, allons découvrir ça ensemble !

Boozy cherry, élaboration olfactive originale et spectaculaire

Boozy Cherry est un parfum de fête, qui place la cerise en notes de tête, une fragrance arrosée de fruits et de fleurs…

Nouvelle senteur vive et spontanée, fragrance moderne, florale et fruitée, Boozy Cherry est un parfum saisissant caractéristique de son époque !

Fragrance pétillante, envolée de notes florales et fruitées, Boozy Cherry sera le complice de tous vos moments…

Boozy Cherry est tout cela et plus encore, c’est une véritable cascade de fraîcheur, à porter à fleur de peau, et qui n’attend que vous !

Les contrastes olfactifs de Boozy Cherry

Si Boozy Cherry est une senteur audacieuse, pour puristes exigeants, cela est dû à la formidable liste de matières premières qui composent cette senteur.

Son succès réside alors dans sa parfaite harmonie, alliée à un équilibre subtil et sophistiqué.

Les notes de tête se constituent de cerise aigre, secondée par l’amande amère.

Puis, Boozy Cherry évolue vers des notes de cœur plus florales, en témoigne l’apport du jasmin et de la rose turque, la prune venant en embuscade, le tout encore renforcé par l’apport de cerise aigre.

Enfin, le tout repose sur des notes de fond boisées, composées de vétiver, de patchouli, de bois de santal et de clou de girofle, ces ingrédients nobles étant rehaussés par l’élégance de la vanille et de la cannelle.

Pourquoi offrir ou s’offrir Boozy Cherry ?

Car un excellent parfum n’est rien sans un excellent parfumeur à l’origine de sa fabrication, Boozy Cherry doit sa paternité à la maison Pendora Scents bien entendu, mais aussi à Tom Ford, qui est à l’origine de la fragrance « Lost Cherry » dont Boozy Cherry est un hommage fidèle et appuyé.

Souhaitons-lui un immense succès !

Quelques mots sur les composants olfactifs de Boozy Cherry

La cerise aigre

La cerise aigre plus connue sous le nom de cerise griotte, est une note parfumée comptant parmi les plus intéressantes de la palette des artisans parfumeurs.

À l’instar de Boozy Cherry, on retrouve souvent la cerise en note de tête, oscillant délicatement entre douceur et acidité, la note de cerise est un ingrédient tendance et irremplaçable.

Déjà connue de la Rome antique, ou de nombreuses variétés de cerises étaient cultivées, mais ce n’est que vers le 15 -ème siècle, que le fruit du cerisier a pris son essor, et s’est répandu dans toute l’Europe.

La note de cerise se marie très bien avec des notes d’agrumes florales ou fruitées, où son acidité et sa texture se distinguent.

Elle se combine très bien aussi avec la vanille, ainsi que le chocolat !

Il est important de préciser, que l’obtention d’huile essentielle étant impossible, la senteur de cerise aigre est synthétisée en laboratoire, le choix est couramment porté sur le benzaldéhyde qui permet de reproduire la note légèrement douce-amère.

Parmi les combinaisons olfactives les plus réussies contenant la cerise, on pourrait citer :

  • Le parfum « la petite robe Noire » de la maison Guerlain
  • Le parfum « Cherry fantasy » de la maison Nina Ricci
  • Le parfum « Cherry in the air » de la maison Escada
  • Le parfum « Lost cherry » de la maison Tom Ford 
  • Le parfum « Boozy Cherry » de la maison Pendora scents bien sûr !

L’amande amère

Fruit issu de l’amandier sauvage, l’amande amère possède une odeur particulière et délicieuse qui enchante les gourmands.

Arrivée tardivement dans le monde de la haute parfumerie, l’amande amère exhale des notes florales, balsamiques et vanillées qui subliment les essences orientales.

La cerise aigre

Voir paragraphe sur la cerise aigre cité précédemment

La prune

Dire que la prune occupe une place de choix dans le monde de la parfumerie, ce n’est pas exagéré !

En effet, l’arôme succulent de la prune exhale une senteur profonde et sophistiquée.

En tant que note, la prune noire a laissé une empreinte dans l’histoire de la parfumerie, une empreinte inoubliable !

Les puristes vous diront que la note de prune en parfumerie, recèle de multiples facettes, couplée à une combinaison unique de nuances sucrées, légèrement épicées et acidulées.

Cela fait de la prune un élément polyvalent et captivant dans moult compositions olfactives. 

L’arôme riche et presque velouté de la prune, se prête aussi bien aux fragrances féminines que masculines, ou il va amener profondeur au parfum.

La note de prune est disponible en plusieurs variantes, chacune ayant un caractère unique. 

Certaines variétés vont apporter une délicieuse touche gourmande aux parfums, alors que d’autres amèneront un arôme plus acidulé, qui donnera un contraste détonnant avec des notes plus chaudes et plus épicées.

Choisie avec soin pour être placée dans « Boozy Cherry », la prune fut autrefois mise à l’honneur par celui qu’on ne présente plus, Yves Saint-Laurent !

Il mit la note de prune dans son iconique « Opium », entremêlée avec la myrrhe et le bois de santal, ce qui offrit au monde une expérience olfactive inédite.

La rose turque

Reine des fleurs, la rose a porté ce titre pendant des siècles, et ce n’est pas un titre usurpé, loin de là !

Encore aujourd’hui, certaines personnes la considèrent comme « la reine des fleurs », sa note florale légèrement sucrée et fruitée apportant sensualité et harmonie aux compositions florales, surtout lorsqu’elle est associée au parfum puissant et distinctif des fleurs blanches comme la tubéreuse et le jasmin.

La rose est l’une des plus anciennes fleurs du monde, les archéologues estimant son apparition il y a environ 40 millions d’années. 

De plus, la culture de la rose a commencé en Chine il y a environ 5 millénaires, avec plus de 13 000 espèces différentes, de nos jours, on en recense environ 30 000.

Chez les Romains, les roses étaient une décoration de table typique, et chez les Grecs, les roses servaient de médicament contre les maux de tête mais aussi contre les douleurs aux yeux, ou aux oreilles.

La rose est d’une valeur inestimable dans l’industrie du parfum, l’intensité de son odeur étant déterminée par la quantité de soleil ou de pluie qu’elle a reçue, certains puristes vous diront que les roses les plus odorantes sont de couleur plus foncée et ont les pétales épais et veloutés.

Les cueilleurs s’occupent de récupérer les fleurs tôt le matin lorsque leur parfum est le plus puissant, et les huiles sont extraites à la vapeur le jour même. 

Les roses rouge et rose sont les plus parfumées, tandis que les roses blanches et jaunes sentent la violette, la jacinthe et le citron. 

Les roses orange sentent souvent les fruits, les violettes et les clous de girofle.

La « rose turque » ou « rose noire » est couramment utilisée en parfumerie en raison de sa note distincte.

Il faut savoir qu’il faut environ quatre tonnes de pétales pour produire un litre d’huile de rose, qui sera ensuite facturé plusieurs milliers d’euros.

Les roses peuvent être trouvées dans au moins ¾ des parfums féminins modernes, et environ 10% de tous les parfums masculins dans le monde.

Le jasmin sambac

Nous avons vu la reine des fleurs, passons au roi des fleurs !

Si vous les questionnez, les aromathérapeutes vous diront que l’huile de jasmin est l’une des huiles essentielles les plus précieuses (et par conséquent le prix s’en ressent…), et utilisée dans presque toutes les fragrances haut de gamme

Déjà au milieu du 16 -ème siècle, son parfum sensuel, chaleureux et riche fit des émules auprès des connaisseurs.

Faisant partie de la famille des oléacées, le jasmin est originaire de l’Himalaya, et on le retrouve en Inde, en Chine et au Moyen-Orient, d’où il s’est propagé en France, en Italie et au Royaume-Uni. 

Le jasmin le plus convoité par les experts, est celui de la ville de Grasse, son microclimat particulier conférant au jasmin de Grasse un parfum unique qui le distingue des autres fleurs de jasmin. 

Les fleurs ne sont cueillies que deux fois par an, entre 4 h 15 et 7 h 30, les connaisseurs vous diront que la puissance et les qualités parfumées de l’huile sont à leur apogée pendant cette période. 

La quantité récoltée représente la totalité de la récolte annuelle dont l’huile précieuse – l’absolue – est extraite grâce à une technique d’enfleurage unique. 

Un kilogramme d’absolu précieux nécessite environ cinq millions de fleurs ou 1 200 kg, le litre d’huile essentielle pure se négociant aux alentours de 60 000 euros.

Du fait d’une culture coûteuse et difficile, une variante moins raffinée connue sous le nom de jasmin sambac est maintenant utilisée en parfumerie.

Les parfums sans note de jasmin dans leur composition sont assez rares en parfumerie, cependant, tous les jasmins ne sont pas égaux en qualité, et les parfumeurs se livrent une guerre féroce pour obtenir le meilleur jasmin pour leurs compositions…

La fève tonka

Offrant une grande richesse olfactive, la fève tonka est une star de la haute parfumerie !

La vanille

Même si c’est un pincement au cœur pour les puristes, la vanille présente dans la majorité des fragrances actuelles, est de la vanilline synthétique.

Le prix de la vanilline par rapport à la vanille originelle explique ce choix, et malgré les tentatives des chimistes de se rapprocher de la senteur extraordinaire de la vanille, les nez les plus aguerris vous diront que la vanille est inégalable…

Le baume du Pérou

Le baumier du Pérou est un arbre de la famille des fabacées originaire d’Amérique centrale, et on le trouve souvent au Mexique, au Guatemala, en Colombie et en Équateur.

Contrairement à son nom, le baume du Pérou ne vient pas du Pérou, mais était exporté à partir d’un port se trouvant dans ce pays…

Le baumier du Pérou se caractérise par la présence de fleurs blanches, de petite taille et réunies en grappes. 

Ces dernières sont assorties d’un fruit, une sorte de gousse aplatie et ailée mesurant environ 6 cm, renflée à son extrémité contenant une graine.

La célébrité du baume du Pérou tient au fait, que la plante donne une résine liquide de couleur rouge-brun : le fameux baume du Pérou !

Cette résine va offrir de l’huile essentielle obtenue par distillation à la vapeur d’eau, et le baume sera extrait directement du tronc de l’arbre.

Excellent fixateur, avec des nuances de caramel, le baume du Pérou est très prisé des fragrances vanillées, cuirées ou ambrées.

La cannelle

La cannelle issue du cannelier de Ceylan (ancienne dénomination du Sri Lanka actuel) fait partie de la famille des lauracées.

Ornée de couleurs brunes ou jaunes, avec une odeur caractéristique, la cannelle amène gourmandise et caractère dans les compositions olfactives.

Le santal et le patchouli sont souvent accompagnés de cannelle dans les essences.

Le benjoin

Autrement appelé « baume du benjoin », le benjoin est une résine souvent utilisée dans des mélanges d’encens.

Le benjoin exhale des notes de caramel et de vanille.

Le bois de santal

Plante parasite, et non arbre classique, le bois de santal nous vient d’Inde, et possède une senteur qui est une vraie explosion olfactive !

Le clou de girofle

En parfumerie, on dénote deux familles d’épices, les épices chaudes et les épices froides, et le clou de girofle ne rentre dans aucune de ces 2 familles…

Ceci étant dit, le clou de girofle reste quand même une épice, et possède des notes fortes et puissantes.

Il est souvent associé à la cannelle et à la noix de muscade, et lorsqu’il est placé avec des notes boisées, fruitées ou florales cela donne une combinaison très appréciée.

Le cèdre

Valeur sûre de la famille olfactive « boisés », le cèdre est apprécié pour son appui des notes olfactives, et il apprécie beaucoup la compagnie du bois de santal, du patchouli et du vétiver.

Le patchouli

Herbe aromatique faisant partie de la famille des Lamiacées, le patchouli est un incontournable de la parfumerie moderne, loin s’en faut !

Tourbillon olfactif puissant et boisé, mais aussi sec et terreux, le patchouli est à déconseiller aux âmes sensibles !

Le vétiver

Plante vivace qui affectionne particulièrement les climats tropicaux, trois espèces de vétiver sont généralement utilisées par les parfumeurs.

Ce sont les espèces d’ Haïti, de Java, et de la Réunion, et le vétiver sera souvent placé en note de fond ou il amènera ténacité et note boisée.


Ingrédients :

 *Les informations relatives à la composition de nos produits ne sauraient se substituer aux informations figurant sur l’emballage du produit qui font seules foi, et auxquelles vous êtes invité à vous reporter.

Informations complémentaires

Poids 0.46 kg