Parfums Génériques

Afficher les filtres

Affichage de 1–12 sur 34 résultats

Affichage de 1–12 sur 34 résultats

Si Milan est la capitale de la mode, Paris la capitale de la gastronomie, alors Grasse est la capitale de la parfumerie !

Eh oui, encore aujourd’hui, Grasse et ses jasmins (une pensée pour Chanel et son N°5) détient de manière quasi discontinue le surnom de « capitale du parfum » avec ses dizaines de tonnes de roses, et de fleurs de jasmin, le duo apprécié des parfumeurs du monde entier….

De nombreuses senteurs sont sorties de l’imagination des artisans, bien aidées par cette ville qui possède tant de nombreux atouts… Nous vous parlons aujourd’hui de Grasse, car elle a vu défiler de nombreux entrepreneurs venus trouver l’inspiration, fonder de nouvelles maisons de haute parfumerie, parmi eux :                                          

  • M.A.H 
  • La maison de parfums RP Paris,
  • Maïssa Parfums,

et tant d’autres avant eux…

Le dénominateur commun de ces 3 vénérables maisons, outre le fait qu’ils sont en recherche incessantes de nouvelles senteurs à faire découvrir à leurs clients, proposent des produits dits « génériques ». Les fameux élixirs génériques, ne sont pas des copies (formule différente du jus original) et ne sont pas des produits contrefaits mais originaux !

Au commencement, qu’est ce qu’un parfum ?

Dans le monde de la haute parfumerie, on définit généralement un “jus”, “essence”, ou “fragrance”, comme un composé aromatique qui dégage une odeur agréable et persistante dans un temps défini. D’origine naturelle et/ou artificielle, il se trouve souvent à l’état de liquide, et s’évapore en exhalant une senteur appréciée des gens qui l’utilisent.

Lorsqu’une essence est diffusée ou appliquée sur l’épiderme, elle dégage un bouquet d’odeurs qui éblouit et étonne. L’usage de senteurs remonte à la préhistoire, et non à l’antiquité comme certains peuvent le croire.

Le marché du parfum en France

Dans notre article sur le parfum français nous avons vu l’éclosion de maisons de parfumerie différentes de leurs aînés dans leur façon de procéder, et dans leur état d’esprit. L’artisanal cousu main contre les cadences industrielles, une certaine idée de la parfumerie vs une industrialisation à outrance et à marche forcée…

De nos jours, nous remarquons que 2 tendances se dessinent, vous avez :

  • Le marché du luxe, en croissance exponentielle, avec une demande pléthorique et une offre qui peine à combler les souhaits d’un cœur de cible fortuné, et qui aime les jus de grandes maisons de parfumerie de luxe,
  • Le marché du parfum « classique » qui a pris son essor grâce au e-commerce, avec des TPE et des PME représentent plus des 2 tiers du secteur.

Cette seconde catégorie de personnes, ce ne sont pas des consommateurs de troisième zone, bien au contraire, c’est une clientèle exigeante et qui aime avoir de la diversité dans ses choix, avec une consommation raisonnée et un budget ajusté.

Le parfum générique

Qui dit budget ajusté, dit choix raisonné ! Et c’est là que le marché des élixirs génériques fait le bonheur de ceux qui veulent des essences de qualité, avec des senteurs raffinées, musquées, et avoir une fragrance épicée sans que la facture ne le soit…

Une fragrance générique est une fragrance tout à fait authentique, qui diffère de la fragrance originale par sa composition, ce sont des équivalences de parfums de marque, des compositions olfactives singulières et nuancées. Le générique met à disposition des parfums de qualité à prix accessible, à une clientèle qui de toute façon ne pourrait se payer un parfum de grandes maisons, telles que Dior, Paco Rabanne ou Hugo boss.

Le générique, copie ? Contrefaçon ? Inspiration ?

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, les parfums génériques ne sont nullement des contrefaçons ou des imitations vulgairement retranscrites (adadas vs Adidas, Prada et rada, etc…).

Les molécules faisant partie de la fragrance sont agencées de telle sorte que l’élixir ne peut être taxé de copie par d’éventuels ayants-droits, la composition moléculaire étant identique à environ 98 % à celle du vrai parfum dont il s’inspire.

En effet, la législation impose aux parfumeurs que la structure moléculaire doit différer de 2% minimum avec les essences dont il tire l’inspiration. Si après analyse, il s’avère que les molécules ont une différence supérieure à 2%, alors la senteur générique ne sera nullement considérée comme une copie, mais plutôt comme un parfum authentique. Après ces quelques lignes, vous l’aurez compris, les fragrances génériques ne sont :

Ni des faux,

Ni des imitations,

Ni des copies

Comment reconnaître une fausse fragrance d’une vraie fragrance ?

Afin de vous assurer que vous êtes en présence d’un élixir générique, et non d’une contrefaçon venant de pays peu soucieux des législations existantes, il existe un moyen simple et imparable. Prenez votre senteur, versez en quelques gouttes dans un petit récipient, et approchez le d’une source de chaleur, briquet ou allumette.

Si l’essence prend feu (l’essence olfactive, pas l’essence automobile on est d’accord), alors c’est une vraie fragrance. Si c’est une fragrance coupée ou contrefaite, alors il n’y aura aucune réaction (à part la vôtre bien entendu).

Conclusion

Vous l’aurez compris, le générique est une senteur tout à fait « originale », une fragrance avec une gamme olfactive très proche des jus mondialement connus (Baccarat rouge 540, Bois d’argent de Dior, Oud Wood de Tom Ford…) mais à un prix bien moins onéreux que les grandes marques. L’odeur et la texture sont quasi équivalentes, mais l’emballage et le design différent, de plus ils sont produits par de grands laboratoires (à Grasse notamment) et ils sont distribués dans le monde entier.

A titre d’exemple, La maison de parfums Maissa Paris exporte dans toute l’Europe ses fragrances, des senteurs ou elle insuffle sa patte, avec un formule exclusive et personnelle pour créer des essences appelées à devenir des légendes.